Lukaszewski - Choral Works - Quobuz



À première vue, le langage musical de Pawel Lukaszewski (né en 1958) présente d’évidentes affinités avec les idiomes de ses aînés polonais Henryk Górecki et Wojciech Kilar, de l’Estonien Arvo Pärt, et de l’Anglais John Tavener, écrit l’auteur de la notice de ce disque du compositeur polonais Pawel Lukaszewski. Et même s’il ajoute plus loin que la palette harmonique de Lukaszewski est infiniment plus variée que celle de ses devanciers, force est de constater que la « tonalité renouvelée » est le point d’ancrage de ces compositeurs, du moins pour la musique chorale. Une tonalité qui use certes d’accords parfaits, septièmes et neuvièmes, mais utilisés souvent dans une progression non fonctionnelle.

Une quinzaine de pièces chorales sacrées a cappella, composées entre 1992 et 2007, sont enregistrées ici, qui constituent une véritable révélation. La tonalité la plus « basique » imprègne l’Ave Maria, pour double chœur, qui se libère dans cette mosaïque qu’est Beatus vir, Sanctus Paulus, tandis qu’une spiritualité contenue renaît dans Beatus vir, Sanctus Antonius. Avec Beatus vir, Sanctus Martinus, on découvre aussi l’élargissement de l’harmonie tonale, jusqu’au cluster diatonique final. Lukaszewski enrichit encore son univers par des effets vocaux (parlando, glissando) utilisés avec parcimonie dans O Radix Jesse, aux étonnantes ascensions chromatiques, qui fait partie d’un vaste cycle, O Antiphons. La ferveur, la richesse mélodique, la vigueur rythmique aussi, la somptuosité des couleurs (O Oriens), tout ici se déploie avec une maîtrise digne des compositeurs cités plus haut.

Le chef de chœur Stephen Layton, et le Trinity College de Cambridge dominent parfaitement la palette expressive vaste et cohérente à la fois de Pawel Lukaszewski.



See recording details...

Back
Loading the player ...